Sibérie encore et toujours

Image

Gilles Laurendon nous offre ici un long périple d’un immense pays à l’autre, après de longues pérégrinations sur les mers du globe. Alexeï, cosaque et juif à la fois, est né dans un village de Sibérie, dans un camp de détention des relégués de l’Union Soviétique. Une naissance marquée par la mort, la violence, la perte mais aussi foudroyée par la beauté du monde au travers de la musique de Yankel, de l’immensité des paysages, de la force infinie de l’amour de son père Pavel. Nous suivrons ainsi au fil des rencontres et des combats contre l’ignorance, la pauvreté, la folie humaine, l’ascension inexorable de ce jeune apatride devenu un peintre immense. Les époques se suivent, se bousculent aussi et rendent compte de la pérennité des choses humaines toujours recommencées. Un bien beau livre.

À propos

Médiation culturelle, organisation d'ateliers d'écriture et de rencontres avec les auteurs, animation autour du livre et des métiers du livre.

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Librairie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :