Rentrée littéraire août : Actes Sud

CVT_Les-Insatiables_5938.jpg

Les insatiables

Et oui, ils le sont, insatiables, ces puissants qui nous fabriquent une société qui leur rapporte toujours plus, avec l’aide complaisante ou contrainte (c’est selon) des politiques, dont l’éthique cède souvent le pas au désir de pouvoir.

Gila Lustiger nous offre un panorama de notre société française (mais cela pourrait se passer dans n’importe quelle démocratie occidentale !) aux prises avec les compromis voire les concussions que les élus fomentent, aux ordres des grands groupes industriels, s’assurant ainsi des subsides tout en se gardant de trop penser au sort de leurs électeurs, remisés au statut de dégâts collatéraux.

Un journaliste d’investigation, Marc Rappaport, dont le grand-père admiré appartenait à une puissante famille d’industriels, est tourmenté par ses conflits intérieurs, son enfance dans un milieu protégé, son appartenance au conseil d’administration de l’un des plus importants groupes coté en bourse, et la profession qu’il s’est choisie, la haute opinion qu’il en a. Confronté à ce qui pourrait s’apparenter à un simple fait divers, il commence une enquête dont il pressent qu’elle n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

Peu à peu, faisant fi de sa vie personnelle, rameutant toutes ses connaissances quel que soit leur milieu, il s’investit dans ce qui se révèle être une malversation de grande ampleur d’un groupe de l’industrie chimique, ayant conduit à un drame sanitaire dont chaque victime se garde bien de se plaindre ouvertement par peur de représailles économiques.

Nous découvrons ainsi dans ce roman de haute volée le monde néolibéral qui est le nôtre et ses différents acteurs : les politiques, les grands industriels, leurs hommes de main, les lanceurs d’alerte, les  média et les victimes, impuissantes, aux prises avec la peur de tout perdre. Nous suivons les arcanes de l’enquête avec une avidité qui se nourrit de ce que nous reconnaissons dans ces informations et que nous aimerions, sans doute, nous aussi pouvoir ignorer.

Une écriture efficace, un rythme soutenu, des personnages parfaitement maîtrisés, un réseau de faits qui apparente ce roman à un thriller implacable, une  fascinante étude morale et psychologique de notre société, voilà ce que ce roman de Gila Lustiger nous offre, nous rendant insatiables quant à la lecture de ce réquisitoire.

Publicités
À propos

Médiation culturelle, organisation d'ateliers d'écriture et de rencontres avec les auteurs, animation autour du livre et des métiers du livre.

Tagged with: , ,
Publié dans Librairie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :